Description de l’espèce :

caïque maïpourri elevage perruche essonne

  • Nom latin : Pionites melonocephala
  • Genre : Pionites
  • Statut juridique : Annexe II/B + arrêté de Guyane 
    Cette espèce ne peut être détenu en France qu’avec une déclaration de détention préalable qui doit être accepté par la DDPP du lieu de détention.
  • Statut de conservation UICN : préoccupation mineure.

 

caïque maïpourri
Caïques en mode chauve souris !

Le Caïque Maïpouri est un petit perroquet Sud Américain présent en Colombie, Guyane, Nord de l’Amazone et au Brésil. Il vit en couple ou en petit groupe (moins de 10 individus) dans les forêts humides et denses où il se déplace en général dans la canopée.


Logement en Captivité.

C’est un perroquet curieux, intelligent, et très joueur. Ce ne sont pas des grands adeptes du vol, ils préfèrent en général grimper, et ils sont très agiles. Attention au voisinage car ils ont de la voix et peuvent se montrer très bruyant !
La volière idéale fera au minimum 3m de long sur 1m de large avec un abri fermé. Comme ce sont des oiseaux grimpeurs et très joueurs, l’aménagement devra être riche en troncs, cordes, échelles, perchoirs, en tout sens ! Il faudra aussi disposer d’un nid toute l’année dans la partie abritée. En effet pour le Caïque Maïpouri le nid ne sert pas uniquement lors de la reproduction, il sert également pour y dormir.
Ils sont assez territoriaux et du coup ils peuvent se montrer très agressif envers les autres oiseaux. Il faut les détenir par couple. Et il est recommandé (plutôt obligatoire même !) de doubler le grillage entre eux et les volières voisines, afin d’éviter un drame si leurs voisins ont le malheurs de passer une patte sur leur territoire.

Reproduction.

Ces petits perroquets peuvent commencer à se reproduire vers 4 ans, à conditions que le couple soit bien formé. Pour cela le mieux est de choisir deux jeunes oiseaux. Cette espèce n’est pas réputée comme étant de très bons parents. Mais dans les expériences d’élevages qu’on m’a relaté il semblerait qu’ils élèvent assez bien des nichées de 1 ou 2 petits. C’est au delà de ce nombre que cela peut devenir compliqué. Du coup sur les grosses nichées on peut être amené à finir en élevage à la main quelques jeunes afin de soulager les parents et d’éviter ainsi un abandon de la nichée complète.

L’alimentation se compose d’un mélange perroquet et d’un apport régulier en fruits et légumes. Voir la page alimentation pour plus de détail.